KENAVO LAURENT

dsc_7177

En ce début d’année 2013, une actualité n’aura échappé à personne. Ni aux heureux judokas de Sainte Geneviève Sports, encore moins aux « orphelins » du Pôle Espoirs Judo de Rennes. Laurent BOSCH a donc quitté son poste de conseiller technique fédéral, sa Bretagne natale pour s’offrir un nouveau challenge professionnel et familial, en compagnie de Cindy et d’Albane, sur la région parisienne.

 Après le départ « précipité » de Justin GUILLEMIN à la fin de l’été 2012 – cela m’est difficile à l’écrire mais c’est pourtant bien une réalité – le « Grizzly de Penn ar Bed » vient de quitter, à son tour, le Pôle – sa maison en quelque sorte – après 10 années de bons et loyaux services, réduisant du même coup le « gang des pouces » à une seule unité, en la personne de Franck ROBERT.

Un parcours remarquable et remarqué

Laurent a commencé le judo à l’âge de 6 ans au Dojo de Plouzané avec Jacques QUENET, M. MAUMUSSON et François BRELIVET. Très vite, il rejoint le Pôle France de Rennes en 1993, avec Serge DECOSTERD, Marc DELVINGT et Jean-Paul LEVREL, où il se construit l’un des plus beaux palmarès du judo breton. Comme consécration un titre de vice-champion de France D2 l’attend ; podium qui lui permet d’accéder « enfin » à l’élite nationale. Une juste récompense pour celui qui fut vice-champion France UNSS en 1997, 3eme aux championnats de France FFSU en 2003, mais aussi vice-champion de France par équipes juniors en 1997 avec ses « potes » du Dojo de Plouzané (Kilian COLLET et Cédric ROUDOT). La consécration internationale, c’est avec le Ju-Jitsu qu’il va l’obtenir, discipline dans laquelle il s’est également énormément investi, en devenant vice-champion d’Europe en 2003, 5ème aux championnats du Monde en 2004, et en remportant deux fois la coupe d’Europe en 2002 et 2004.

En 2002, Laurent débarque de l’autre côté du tatami en endossant le rôle de conseiller technique sur la Ligue et d’entraîneur adjoint sur le POLE ESPOIRS de RENNES, et se construit une véritable âme d’entraîneur aux côté de ses aînés : Serge DECOSTERD, Laurent COMMANAY puis Jean-Pierre DECOSTERD. Sa passion du judo, ses connaissances techniques (qui n’a jamais pris sankaku avec Laurent ?), sa disponibilité, sa générosité, son charisme n’ont pas tardé à porter leurs fruits dans ses responsabilités de cadre technique fédéral. Bien entouré par une équipe sportive et d’élus (Yvon CLEGUER et Gang des Pouces en tête) … et de traducteur (merci Justin !) pour distiller ses consignes, Laurent ne tarde pas là non plus à faire connaissance avec la consécration. Une réussite qui se manifeste par une collection de médailles nationales remportées chaque année par les cadets et juniors du Pôle, et par la sélection d’un ou deux jeunes aux championnats d’Europe. Une « habitude » dont on ne lasse pas et qui devrait perdurer …

Les anciens, voire « très anciens » s’en frottent encore les yeux … Je dois les rassurer, vous avez bien lu, vous n’êtes pas atteint de cécité précoce, sous Laurent et compagnie, ce sont des saisons à 10 médailles nationales que nous venons de vivre ! Pour les plus jeunes qui ont la chance d’être sur le Pôle actuellement, je souahite simplement rappeler qu’à une certaine époque, avoir une médaille nationale individuelle à se partager pour l’ensemble du Pôle, était presque synonyme d’une saison sportive réussie. Et pourtant à sa tête, c’étaient tout de même deux entraîneurs d’exception …

Bref, 20 ans sur le Pôle, dont 10 ans en tant que cadre technique, où ses talents de judoka et d’entraîneur de choc ont été reconnus ; 10 dernières années pendant lesquelles il n’a cessé de vouloir transmettre et partager sa passion, ses connaissances … plus particulièrement en ne-waza. Ce tableau « rennais » ne serait pas complet sans souligner (associé à Franck ROBERT) son initiative de relancer l’Amicale des Anciens Sport-Etudes Judo de Rennes et son investissement, en tant que trésorier, dans l’animation et la vie de notre association. Sans Lo, sans Francky, pas d’Amicale, pas de soirée des 30 ans, pas d’apéros retrouvailles … pas de blog !

409213_332927166730223_1481143723_n

En passant par Sainte-Geneviève…

C’est sans doute son « addiction » au haut-niveau pour reprendre les propos de Franck ROBERT, son âme de compétiteur, ce goût du challenge qui l’ont rendu sensible à la proposition faire par Sainte Geneviève Sports en 2003 ; club qu’il a d’abord rejoint en tant que sportif dès 2004 pour renforcer l’équipe de Celso MARTINS et Franck CARILLON … et donc depuis le début de l’année 2013 en tant qu’entraîneur pour suivre les juniors et seniors du club sur l’INSEP et l’INJ.

Au sens étymologique du terme, un entraîneur est celui qui montre la voie, la direction à suivre, qui transmet également ses connaissances, ses valeurs. A en croire le nombre d’athlètes bretons qui ont rejoint le club de SGS, ces dernières années, dans le sillage de Laurent, on peut penser que la Bretagne perd là un entraîneur d’exception, tout comme l’étaient, pour les plus anciens, Serge DECOSTERD et Marc DELVINGT.

Mais, Laurent, sache que nombreux sont les judokas bretons qui se réjouissent de cette arrivée à commencer par Maël LE NORMAND, Marion BOIN, qui s’en régale d’avance, ou encore Maxime AMINOT, que toi seul, pourrais réussir à convaincre de revenir au meilleur niveau après sa convalescence (mais ne lui dis pas que nous te l’avons répété) ! La Team Bosch se reforme sur Paris … et Obsession pourra de nouveau résonner dans les oreilles de « ta ptiote » sur les tournois et championnats.

530269_10151187230048161_1423109404_n

Laurent, l’épicurien… Un mec bien !

Si le judo l’intéresse dans tous les domaines au point d’avoir récemment remporté le concours de pronostics des France D1 organisé par le site alljudo.net, Laurent reste avant tout un « mec bien » comme on en voit trop rarement, et pour tous ceux qui le côtoient, un Ami, au sens noble du terme, avec toutes les valeurs qui accompagnent cette qualité : Générosité, Loyauté, Convivialité … Un homme au grand au cœur, qui au moment de son départ, est, d’abords, rongé par la culpabilité de laisser « seul » son collègue et ami Franck ROBERT diriger le Pôle.

Si les témoignages sont unanimes pour souligner les qualités sportives et pédagogiques (lorsqu’il est accompagné de son traducteur !), ils le sont donc tout autant pour souligner ses qualités humaines qui vont faire le bonheur des parisiens. Mais attention amis parisiens, la Bretagne tient avec Laurent l’un de ses meilleurs ambassadeurs de notre culture festive et apéritive, dont la réputation a largement dépassé nos frontières. « Nighteur un jour, nighteur toujours », rieur voire chambreur, nous vous prévenons, Laurent est un épicurien, qui aime la fête et les soirées entre amis. Alors à l’appel du désormais célèbre « un verre, juste un ! », allez-vous changer, mettez votre plus vieux tee-shirt, et laissez-vous aller … La nuit promet d’être longue !548513_3944895939466_2026002230_n

Hajime pour ta nouvelle vie

C’est donc une page qui se tourne avec ce départ … Il restera à ceux qui restent 10 années de merveilleux souvenirs : la 1ere mission sur le Pôle avec Francky à La Réunion, des apéros improvisés à la Ligue, dont un sans doute plus marquant que les autres qui se termine au « Chat qui pêche » (on ressortira les dossiers au prochain apero de l’Amicale !), les 30 ans du Pôle, les aperos de l’Amicale …

Tu vas nous manquer, tu vas manquer au Pôle, mais nous te savons entre de bonnes mains. Le club de SGS mériterait même d’être breton tellement il semble partager nos valeurs ! Merci à eux de t’accueillir, de t’offrir un nouveau challenge à la hauteur de tes compétences et qualités, à Celso, à Franck de prendre bien soin de toi et de ta petite famille. Et nous savons qu’en ce début d’année tu as déjà pu te rendre compte de leur immense générosité !

De notre côté, nous nous consolerons … D’abords il nous reste Franck et c’est une réelle chance de l’avoir, et puis, comme tout bon breton, Laurent reviendra, un jour, au port récupérer son passeport sous les appels incessants de Soldat Louis. « Breiz ma bro » quand tu nous tiens …Laurent tu es donc condamné à revenir … C’était sympa ta blague du début d’année, mais il y a encore plein de tee-shirts à déchirer, « un verre, juste un ! » à prendre ou à terminer… De toute façon, Albane est bretonne et la Mer, l’Océan, tu sais ce paysage duquel les bretons ont du mal à s’éloigner et bien, ne cherche pas, il n’y en a pas à Paris ! Chaaaaaaaaaaa

Allez Laurent, notre Ami, pars rassuré, l’esprit tranquille, ne culpabilise plus… Tu as fait un travail remarquable et tu as transmis des valeurs fondamentales aux jeunes judokas bretons. Nous ne pouvons, de notre côté, que t’être reconnaissant et t’adresser modestement un grand MERCI ! Commepour Justin, nous sommes partageurs, à d’autres d’en profiter, d’en abuser !

Nos pensées se dirigent également vers Cindy et ta petite Albane, que nous n’oublions pas … et à qui nous souhaitons bonne chance !

KENAVO et TRUGAREZ Laurent ! Et comme tu me l’as dit un toujours un jour, tu es ICI chez toi, et tu as encore de nombreux amis qui s’impatientent déjà de ton retour !562850_3769134985552_1791277374_n

 

PS : Merci aux contributeurs de cet article … Franck ROBERT, Justin GUILLEMIN, Maël LE NORMAND et « Ta ptiote » Marion BOIN, qui je l’espère aura remarqué que j’ai repris tous les mots qui, à sons sens, te caractérisent (en rouge dans le texte ) !

 

Vous aimerez aussi...